Le jeu de la dame, une série unique en son genre

Netflix a marqué le monde des séries TV en cette fin d'année 2020 avec la sortie de deux séries devenues phénomènes en quelques jours : Le jeu de la dame (vo. : The Queen’s Gambit) et La Chronique des Bridgerton (vo. : Bridgerton). Mais valent-elles vraiment le coup ? Voici ma critique du Jeu de la dame (vous pouvez retrouver celle de La Chronique des Bridgerton ici).


"Le jeu de la dame" c'est quoi ?

Il s'agit d'une mini série de 7 épisodes sortie en octobre 2020 sur Netflix. Mais c'est en premier lieu un roman écrit par l'écrivain américain Walter Tevis paru en 1983 puis traduit en français et publié en 1990.



Synopsis

Elisabeth (Beth) Harmon, devenue orpheline à 8 ans, se découvre un don pour les échecs. L'histoire suis la jeune fille durant les années 1950 et 1960 dans sa quête pour devenir la meilleure joueuse d'échecs du monde, tout en luttant contre des problèmes émotionnels et une dépendance aux drogues et à l'alcool. 

Casting

Beth Harmon est interprétée par l’excellente Anya Taylor-Joy (Peaky Blinders). Nous retrouvons aussi des visages familiers comme Harry Melling (Harry Potter), Bill Camp (Jason Bourne, Joker) ou Thomas Brodie-Sangster (Love Actually, Game of Thrones). De façon générale le casting est vraiment de qualité, et je vais suivre de près certains des acteurs. 

Mon avis

Deux mois que de nombreuses personnes m'incitent à regarder cette série et que je refuse. J'ai lu le synopsis, j'ai regardé la bande annonce, et aucun des deux de ne m'a convaincu. Mais c'est après avoir vu passé une photo (celle-ci) que j'ai décidé de tenter l'aventure. Résultat ? Sept épisodes vus en deux soirées avec Vincent, nous avons adoré. Et précision il n'y a pas besoin de savoir jouer aux échecs pour apprécier cette série je vous rassure. 

Tous les ingrédients sont réunis. Tout d'abord un casting incroyable portée par Anya Taylor-Joy qui livre ici une interprétation fabuleuse, avec une gestuelle qu'elle a inventé et que l'on voit évoluer au file des années. Puis l'esthétique même de l'image avec des couleurs qui ont un rôle important, d'abord désaturées lors de l'enfance de Beth puis de plus en plus contrastées avec les années. Le jeu de lumière qui met merveilleusement bien en valeur le visage de Beth nous permet quant à lui de nous imprégner encore plus de cet univers. Je peux aussi mentionner les décors et costumes qui seront, je pense, récompensés lors des prochaines cérémonies. Aucun détails n'est anodins, que se soit sa coiffure qui évolue avec l'âge et qui s'inspire des icones modes de l'époque, ou bien les motifs carreaux récurrents sur ses tenues comme clin d'œil à l'échiquier, etc. 

Vous l'aurez compris, Le jeu de la dame est une série à voir d'urgence !



Chose inhabituelle sur le blog je vais faire quelques critiques contenant des SPOILERS, ne lisez donc pas la suite si vous n'avez pas encore vu la série :
*
*
*
*
*
*
*
Au final nous voyons vraiment Beth passer du statut de pion au statut de reine en sept épisodes. Elle prend sa vie en main, et la dernière scène est vraiment parlante avec une tenue en blanc et noir, couleurs des échecs. Elle est devenue la reine en la matière, libérée de ses démons, et recommence à jouer juste pour le plaisir de la faire. 
Autre élément important que j'ai vraiment apprécié, les hommes qui l'entourent restent des personnages secondaires et il n'y a pas vraiment d'histoire d'amour, si ce n'est l'amour qu'elle doit apprendre à avoir pour elle-même. 


Note : 10/10

Et vous qu'avez vous pensé de cette série ?


À très bientôt,

Éloïse

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Instagram