L'apprentissage de la propreté : notre expérience avec Livia


Ah la propreté, le grand apprentissage des mois précédents l'école. Source de stress pour les parents qui ont tendance à mettre la pression à leur enfant, l’acquisition de la propreté est pourtant une étape naturelle et simple si nous sommes organisés et minutieux.

Je ne suis une une grande scientifique ni pédiatre, je vais donc juste vous raconter comment nous nous avons passé cette étape à deux semaines de la rentrée scolaire en petite section.


Ne pas vouloir commencer trop tôt

Je vois beaucoup de parents qui tente de mettre les enfants sur le pot dès le jour de leur deuxième anniversaire. Que se soit clair, c'est trop tôt (à moins que votre enfant vous le demande). À cet âge ils viennent d'apprendre à marcher, à développer leur vocabulaire, à manger seul, à découvrir leurs émotions pas toujours simples à gérer, laissez leur le temps !

Ici nous avons fait un premier test avec le pot pendant les vacances de février, Livia avait donc exactement 28 mois. Elle ne voulait pas du tout en entendre parler, elle ne le regardait même pas, ne voulait pas s’asseoir dessus, bref c'est là que j'ai compris que c'était bien trop tôt. Je ne l'ai pas vécu comme un échec mais juste comme une chose à remettre à plus tard.


Ne pas les stresser

Je vais être honnête, je voyais de plus en plus la date de la rentrée scolaire approcher et cela me stressait qu'elle ne soit pas propre. Mais comme me l'a dit son assistante maternelle vers le mois de mai "ne vous inquiétez pas, l'école est obligatoire dès 3 ans, ils seront obliger de la prendre propre ou non. Et puis ça viendra rapidement lorsqu'elle verra les autres aller aux toilettes". 
J'ai alors décidé d'arrêter de me prendre la tête, Livia devait surement ressentir une pression involontaire de ma part, cela ne servait à rien. 

Mettre son enfant à l'aise, le rassurer

Dès le mois de juin j'ai utiliser plusieurs petites choses pour lui donner envie d'aller sur le pot :
  • J'ai changé le pot pour un pot en deux parties afin qu'il soit plus facile à vider dans les toilettes pour elle (et pour nous). Nous avons pris celui de chez Ikea à 6 euros et il est très bien (retrouvez-le ici). À noter que Livia n'a jamais voulu utiliser le réducteur de toilettes, mais certains enfants préfèrent.
  • Ce pot était toujours visible dans l'appartement, que se soit dans la salle à manger, dans sa chambre, dans les toilettes, bref, je voulais qu'elle puisse y aller dès qu'elle le voulait. 
  • Je lui ai acheté le livre T'choupi va sur le pot qu'elle a beaucoup aimé
  • J'ai également acheté de jolies petites culottes pour lui donner envie de les mettre plutôt que sa couche
Elle a donc commencé à s'y installer de temps en temps comme un jeu. Puis un jour de juillet elle y a fait pipi, la grande victoire donc !
Je fais partie de ces parents qui félicitent beaucoup leur enfant pour leur donner confiance en eux, alors je l'ai félicité, son père et ses grands parents aussi, elle était très fière d'elle. Dès ce moment cela a été rapide, elle a passé l'été toute nue dans l'appartement et allait donc souvent faire pipi au pot ou sur les toilettes. Pour la grosse commission par contre elle demandait la couche ou attendait la nuit (je lui mettait une couche avant de la coucher). 

L'entrée à l'école

Nous pouvons dire qu'elle est devenue propre la journée, y compris lors de sorties en extérieur, deux semaines avant la rentrée (petite et grosse commission, oui je sais ce n'est pas glamour...). Il y avait bien entendu quelques pipi dans la culotte, mais ils étaient de plus en plus rares. Lors de ses premiers jours d'école il y avait un accident tout les deux jours environ, puis rapidement plus rien du tout. Au final elle a dû faire pipi dans sa culotte peut-être une douzaine de fois à l'école sur toute l'année scolaire
Certains enfants de sa classe ont pris plus de temps (jusqu'aux vacances de noël environ). Chaque enfant va à son rythme, la maîtresse était très compréhensive.

La propreté la nuit

Dès les vacances de la Toussaint je me suis rendue compte que les couches nocturnes de Livia étaient très souvent sèches le matin. Nous avons donc testé de les retirer la nuit, mais après 4 nuits avec pipi au lit nous les avons remis. Nous avons retenté pendant les vacances de noël est bingo c'était bon ! Elle a bien entendu quelques accidents la nuit de temps en temps mais ils sont devenus très rares. Je lui laisse le pot dans sa chambre si besoin, mais depuis avril dernier elle va aux toilettes toutes seule la nuit sans soucis. 


Voila pour ce que je peux vous dire de l’acquisition de la propreté pour Livia. N'oubliez pas que chaque enfant va à son rythme, que leur mettre la pression ne sert à rien, il faut juste les rassurer et leur expliquer les choses calmement et de façon ludique ;)

Et voici quelques idées de livres pour enfants sur la propreté :




T'choupi va sur le pot (5,70€) - Caillou Le pot (7,85€ ) - Ça y est ! (8,90€) - Livre animé Sur le pot (10€)

Et chez vous comment ça s'est passé ?

À très bientôt,
Éloïse

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Instagram